Peut-on se marier à l’étranger ?

Le mariage est la concrétisation de la volonté de deux êtres de s’unir dans un cadre légal. Il constitue un évènement inoubliable et mémorable. Beaucoup choisissent de se marier à l’étranger, soit par exotisme, soit parce que l’autre conjoint est de nationalité différente, et que le choix du lieu est celui du pays d’origine de ce dernier. Cependant, certaines formalités doivent être remplies pour que le mariage soit reconnu valide en France.

Célébration du mariage par l’autorité française

Les démarches sont les mêmes que pour un mariage en France. Les papiers sont à déposer auprès de l’ambassade ou le consulat français du pays où se déroulera le mariage. Ils comprennent : l’original et une photocopie de la pièce d’identité, un justificatif de résidence, les informations complètes sur les témoins, une copie intégrale d’acte de naissance de moins de 3 mois. Si les deux conjoints sont tous deux français, chacun doit faire cette demande. Si le conjoint est un étranger, il doit fournir, en plus, des documents spécifiques à sa nationalité.

Célébration par l’autorité locale

Si le mariage va être célébré par les autorités du pays accueillant, ce  qui est généralement le cas, lorsque l’un des conjoints n’est pas français, les futurs époux doivent s’adresser directement à ces dernières et fournir les pièces exigées par le cadre juridique. En plus, le conjoint français doit fournir un certificat de capacité à mariage. La demande est à faire auprès de l’ambassade ou du consulat de France, accompagnée par des fiches de renseignement délivrées par ce dernier, dûment remplie ; d’une copie de l’acte de naissance de mois de 3 mois pour chaque partie, d’un justificatif de nationalité française et d’un justificatif de résidence ou de domicile.

Une audition des futurs époux aura lieu soit pendant la publication des bans (obligatoire), soit au moment de délivrer le certificat de capacité à mariage lors de la demande de transcription du mariage. Elle est toujours effectuée par l’officier d’état civil par l’autorité diplomatique ou consulaire français du pays où a lieu le mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *